logo Market Audit

Voir loin, Viser juste

Zone de chalandise

La zone de chalandise délimite la zone d’attractivité d’un point de vente, en d’autres termes la zone de clientèle potentielle d’un point de vente.

Pour construire la zone de chalandise d’un point de vente, on utilise :

  • les isochrones (rayon de 1000 mètres, de 5 minutes autour d’un point de vente ou de la future implantation). 

On parle alors de zone primaire à 5 minutes, de zone secondaire à 10 minutes, de zone tertiaire à 20 minutes.

La distance temps – durée est à définir selon chaque type de point de vente. Pour un magasin de proximité, exemple une boulangerie, le rayon pourra être de 1000 mètres ; pour un hypermarché, il sera de 20 kilomètres.

  • la fréquentation ou le chiffre d’affaires de la clientèle du magasin.

Ces informations sont recueillies à partir d’enquêtes en sortie de caisse, comprenant principalement le montant des achats et le lieu d’habitation.

Il faut également intégrer dans la représentation des zones de chalandise la géographie locale du site : axes routiers, transports en commun, projets d’infrastrucutre (aménagements urbains, voiries, ouvertures de magasins …)

 

Pour évaluer la clientèle potentielle d’un point de vente sur sa zone de chalandise, on évaluera :

  • les caractéristiques de la population (âge, PCS, revenu, population résidente/ de travail / de passage, habitudes de consommation / de fréquentation …)
  • le tissu commercial (enseignes concurrentes, heures d’ouvertures, recouvrement des zones de chalandise, évolution de la part de marché …)

Ceci permet de calculer l’emprise du point de vente.