logo Market Audit

Voir loin, Viser juste

“Le seul mauvais choix est l’absence de choix.” Voilà la conclusion à laquelle je suis parvenue en parcourant un questionnaire.

Ce dernier mixait dans la joie et la bonne humeur des échelles sémantiques (avec des mots : vous êtes très satisfait à pas du tout satisfait) et des échelles numériques (avec des chiffres : notes de 0 à 10).

Mais quelle était leur intention ? Varier les échelles ? Changer d’échelle sans se couper des historiques ? Une autre idée ?????

Par expérience, il est préférable pour tous (répondants, utilisateurs des résultats de l’étude) de simplifier et d’unifier les échelles… De faire un choix !

Si vous souhaitez changer d’échelle, vous pouvez sur l’indicateur de satisfaction globale disposer des deux échelles (demander une note et son équivalence sur l’échelle sémantique par exemple). Cela vous permettra de conserver au moins l’historique sur cet indicateur clé.

Mais pour le reste des indicateurs, il faut privilégier une seule et même échelle pour les items de satisfaction… Et faire un choix !

Nathalie Lecuyer